Histoire

 

1912 Le Chef de Gare de l'époque, Gustav Prömper – arrière-grand-père de l'exploitant actuel – ouvre la ligne ferroviaire vers Losheim.

1918-1920 Après le traité de Versailles, Losheim est premier Belge, mais alors une Décision de la Ligue des Nations en 1920 en allemand à nouveau

1929 Achat de l'auberge "zum Bahnhof " par les époux Nikolaus et Anna Balter-Prömper

1944 Destruction partielle par la seconde guerre mondiale

En décembre 1944, évacuation de la localité. Grave destruction de la localité au cours de la "Bataille des Ardennes"

1945/46 Reconstruction

1949 Losheim devient belge

1953 L'ancienne auberge "zum Bahnhof " est détruite dans un incendie.

1954 Reconstruction de l'hôtel, avec 18 chambres

1955

1958 Losheim redevient allemand – ce dont la Belgique ne s'est pas remise économiquement jusqu'à nos jours

1968 Mariage de Hermann-Josef Balter avec Roswitha Schoos

1974 Reprise de l'exploitation par Hermann Josef Balter

1975 Etablissement du Marché Frontalier des Ardennes et de la Galerie de Meubles – Vente de meubles belges en chêne ainsi que cigarette, café etc..

1980 Extension continue du Marché Frontalier des Ardennes et de la Galerie de Meubles

1986 Ouverture du café „OLD SMUGGLER“

1987 La notion „Ardenner Center“ est introduite.

1988 Fondation de la KRIPPANA

1989 Ouverture de la KRIPPANA

 

1993 Dernier contrrôle douanier à Losheim

1997 Ouverture de EURO TECNICA, à l'époque le plus grand circuit européen de chemin de fer miniature, à commande entièrement numérique, dans l'ancien poste de douane de Losheim

2001 Restructuration et extension du Marché Frontalier des Ardennes qui devient le AD DELHAIZE LOSHEIM

2003 Remise des différents secteurs d'activité aux fils Guido et Michael. Guido Balter reprend le secteur "Euro Tecnica", Michael Balter dirige l'exposition "KRIPPANA"

2005 Extension de l'exposition "EURO TECNICA" par diverses expositions extraordinaires. Restructuration de l'exposition "KRIPPANA" Comme nouveau pôle d'attraction, Michael Balter fonde le "Monde enchanté des poupées". La surface de vente est étendue dans la mesure adéquate.

2006 En raison de la variété et de la qualité de l'offre, les lieux sont rebaptisés, selon le principe "Art à admirer" en "Boulevard Culturel des Ardennes", articulé en "Ars Ardenn`" reprenant les expositions "ArsKRIPPANA", "ArsFIGURA", "ArsTECNICA" et le "Ardenner Center" avec son invitation à la chalandise.

2012 Directement en face de l'ARSKRIPPANA Une nouvelle galerie d'art -
ArsArdenn -